« "Les RĂ©publicains" France»

« "Les Républicains" France»
2011 CrĂ©ation. From Paris, France. Par Morgane BRAVO *Avocat de formation, Ă©tudes & expĂ©rience Diplomatique, Sciences Politiques... Candidate LĂ©gislatives 2002, XVIe sud (14Ăšme circonscription) Paris (75). « EDGERYDER » Conseil de l’Europe & Commission EuropĂ©enne. « EUROBLOGGER »...*2016 Candidate "PremiĂšres Ă©lections des RĂ©publicains" au ComitĂ© de Circonscription et ConseillĂšre Nationale. 4Ăšme Circonscription 92. Suresnes - Nanterre. *Depuis 2004-Ă  ce jour! AdhĂ©rente "UMP", puis Premier Membre Fondateur "Les RĂ©publicains".

samedi 16 juillet 2011

*Maussane : esprit de conquĂȘte et de gagne pour la prĂ©sidentielle 2012*

 Devant plus de 2500 militants, Jean-François CopĂ© a appelĂ© Ă  la mobilisation gĂ©nĂ©rale et au rassemblement de notre famille politique

Face Ă  la France rabougrie proposĂ©e par le PS, l’UMP propose une France conquĂ©rante
« Ma prĂ©occupation matin, midi et soir c’est la levĂ©e en masse et le dĂ©bat de fond. »

Devant plus de 2500 militants, 60 parlementaires rĂ©unis Ă  Maussane (Bouches-du-RhĂŽne), Jean-François CopĂ© a rappelĂ© combien son « appel Ă  la levĂ©e en masse » lancĂ© dĂšs son Ă©lection au poste de secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’UMP Ă©tait plus que jamais d’actualitĂ©.

Cet appel qui « commence Ă  ĂȘtre entendu dans toute la France » a pour ambition de crĂ©er autour de la PrĂ©sidentielle de 2012 un Ă©lan au travers de la prĂ©paration du projet 2012 qui trouve sa traduction chaque semaine par les Conventions prĂ©parĂ©es et dĂ©battues par l’ensemble de la famille UMP (fĂ©dĂ©rations, Ă©lus, cadres, clubs politiques, think-tanks).

Une levĂ©e en masse qui traduit l’esprit de conquĂȘte qui anime l’UMP pour faire gagner Nicolas Sarkozy en 2012 face au FN et au PS qui « nous proposent une France rabougrie ».

Tandis que l’UMP a dĂ©cidĂ© de dĂ©battre dans une libertĂ© totale, d’organiser chaque semaine des conventions et de livrer de nouvelles idĂ©es et propositions d’actions, « le PS est obnubilĂ© par sa primaire et ne travaille pas. Il n'a pas une seule proposition de fond en dehors de ce projet Ă  l'eau tiĂšde dĂ©calĂ© des exigences du monde d'aujourd'hui et de demain », confie Jean-François CopĂ©.

Evoquant la polĂ©mique sur les rumeurs lancĂ©e par le PS, il s’agit lĂ , note Jean-François CopĂ©, « d’une entourloupe du PS pour gagner du temps. Que le PS s’occupe du fond », rĂ©torque-t-il, rappelant que « nous, toutes les semaines, nous avons tenu des conventions, pris des risques. Et n’en dĂ©plaise aux grincheux, cela va continuer ! »

Quant au FN et en particulier sa prĂ©sidente, « elle sait distiller quelques idĂ©es simples et folles mais elle a ceci de commun avec la gauche c’est qu’elle incarne toutes les formes de conservatisme », remarque Jean-François CopĂ©.

Appelant Ă  la mobilisation gĂ©nĂ©rale, au rassemblement de la famille politique, mettant en garde les responsables politiques qui pourraient ĂȘtre Ă  l’origine d’un 21 avril Ă  l’envers, Jean-François CopĂ© a rappelĂ© la force de l’UMP qui a permis de remporter depuis sa crĂ©ation toutes les Ă©lections prĂ©sidentielles et lĂ©gislatives et permet Ă  toutes les sensibilitĂ©s de s’exprimer ? « Celui qui veut exprimer sa diffĂ©rence, son opposition, ses critiques peut le faire. Je suis le garant de la libertĂ© totale de dĂ©bats. Mais une fois que la dĂ©cision est arrĂȘtĂ©e, tout le monde doit s’y tenir ».

Profitant de la prĂ©sence trĂšs nombreux jeunes, Jean-François CopĂ© a appelĂ© la jeunesse de France Ă  renouer avec l’esprit de conquĂȘte et de gagne !


Bien Ă  vous,
Morgane BRAVO

vendredi 8 juillet 2011

*Convention UMP sur les dĂ©fis de l’immigration...*

« Faire divorcer idĂ©ologie et immigration »

Lors de la convention UMP sur les dĂ©fis de l’immigration, Jean-François CopĂ© estime que « le bon sens doit prĂ©valoir »

Implication du G20, une Europe qui doit mieux assumer ses responsabilitĂ©s, fermetĂ© et clartĂ© contre l’immigration illĂ©gale, Ă©quilibre entre droits et devoirs…, l’UMP a formulĂ© 23 propositions
Pays reconnu comme l’un des plus gĂ©nĂ©reux de la planĂšte de par, notamment, les prestations sociales qu’elle accorde Ă  ses habitants mais Ă©galement aux aides qu’elle octroie aux pays en voie de dĂ©veloppement, la France est par nature et par tradition une terre d’accueil.

En 2010 190 000 arrivants ont ainsi Ă©tĂ© accueillis sur notre sol que cela soit au titre de l’immigration familiale, de l’immigration professionnelle, d’Ă©tudiants ou encore du droit d’asile.

Pour autant la tradition d'accueil de la France ne doit pas nous interdire d'avoir une rĂ©flexion sur une une politique d’immigration choisie adaptĂ©e Ă  nos besoins, aux situations sans cesse mouvantes et ce dans un contexte oĂč l’immigration est une composante incontournable de la mondialisation ?

« En matiĂšre d’immigration nous devons nous adapter en permanence en fonction des Ă©volutions gĂ©opolitiques, sociales, Ă©conomiques », considĂšre Jean-François CopĂ© qui a animĂ©, jeudi 7 juillet, avec ValĂ©rie Rosso-Debord, dĂ©putĂ©e, la convention de l’UMP sur le thĂšme des « DĂ©fis de l’immigration ». « Oui, rĂ©pondait en Ă©cho Rachida Dati, dĂ©putĂ©e europĂ©enne, l’immigration est aujourd’hui une donnĂ©e incontournable, un sujet en mouvement qui doit ĂȘtre sans cesse sur la table des discussions ».

En programmant cette convention Ă  prĂšs d’un an de la PrĂ©sidentielle, l’UMP voulait traiter dans une dĂ©marche sereine et constructive cette question qui suscite Ă  sa moindre allusion des rĂ©actions irrationnelles Ă  gauche. L'objectif est d' apporter des propositions au futur candidat de notre majoritĂ© dans le cadre du projet 2012.

« La France est une exception », note Claude GuĂ©ant. « La question de l’immigration est un vrai sujet de dispute politique comme s’il devait y a avoir une fĂącherie perpĂ©tuelle. Malheureusement, Ă  l’initiative de la gauche, ces sujets sont devenus des lieux d’invective plutĂŽt que de respect », regrette le ministre de l’IntĂ©rieur qui trouverait « irresponsable » de ne pas agir pour rĂ©duire les flux d’immigration rĂ©guliĂšre lesquels influent sur la qualitĂ© d’intĂ©gration des nouveaux arrivants. Tout en remarquant que « les capacitĂ©s d’accueil ne sont pas sans limites ».

S’interrogeant sur « quelle politique d’immigration et d’intĂ©gration nous voulons pour notre pays », le ministre de l’IntĂ©rieur estime que
« ce qui compte c’est que chacun vive de façon harmonieuse avec un mode de vie commun et non sĂ©parĂ© ».

Aux rĂ©actions Ă©pidermiques de la gauche sur les questions d’immigration, Claude GuĂ©ant trouve cette attitude d’autant plus « surprenante » qu’en Europe les partis socialistes, au pouvoir ou non, traitent de cette question avec pragmatisme.

D’oĂč l’ambition et la volontĂ© de Jean-François CopĂ© de « faire divorcer en France l’idĂ©ologie des questions d’immigration
». «Le bons sens doit prĂ©valoir », souligne le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’UMP.

Et le bons sens n’est-il pas de regarder le monde tel qu’il est, de mesurer ses Ă©volutions et d’apporter des rĂ©ponses adaptĂ©es aux situations :

Monde.- Enjeu pour l’ensemble de la planĂšte, les questions migratoires ne sont jamais Ă©voquĂ©es ni travaillĂ©es dans les instances internationales que cela soit l’ONU, le G8, le G20. L’idĂ©e serait donc, sous l’impulsion de la France, de faire de la gestion concertĂ©e des flux migratoires (avec les pays d’Ă©migration) une prioritĂ© des G28 et G20. Mais Ă©galement de concentrer l’aide au dĂ©veloppement dans les pays du Sahel qui connaissent un dĂ©veloppement limitĂ©, ce pour qu’ils puissent garder leurs populations et talents au service de leur propre dĂ©veloppement.

Europe.- « Dans l’Europe on a tous les outils, la lĂ©gislation, les institutions mail il y a un manque de courage des politiques », cible Rachida Dati. Allusion aux droits d’asile et d’intĂ©gration dans l’Espace Schengen dont les rĂšgles semblent appliquĂ©es diffĂ©remment selon les pays. L’UMP propose que l’on identifie mieux les responsabilitĂ©s en Europe par le biais d’une vĂ©ritable gouvernance politique sur l’espace Schengen comme elle vient de le rĂ©aliser sur l’Ă©conomie. Une agence europĂ©enne dĂ©diĂ©e Ă  l’Espace Schengen tout comme un poste de Commissaire europĂ©en spĂ©cifiquement en charge de l’immigration, de l‘intĂ©gration et du co-dĂ©veloppement pourraient ĂȘtre crĂ©Ă©s.

Europe et France.- L’UMP rĂ©clame une politique de fermetĂ© et de clartĂ© contre l’immigration illĂ©gale en :

  • conditionnant systĂ©matiquement l’obtention de titres Ă  une entrĂ©e rĂ©guliĂšre sur le territoire, sauf raisons humanitaires exceptionnelles. « Il ne faut pas que le droit de recours soit un moyen d’immigration illĂ©gale », observe le dĂ©putĂ© Philippe Cochet (RhĂŽne) qui rĂ©clame une rĂ©duction du dĂ©lai d’instruction du dossier et une harmonisation europĂ©enne;
  • conditionnant au niveau europĂ©en le nombre de visas dĂ©livrĂ©s et l’aide au dĂ©veloppement en fonction de la coopĂ©ration pour le retour des immigrĂ©s illĂ©gaux ;
  • instituant au niveau Schengen une caution-retour pour tous les dossiers Ă  risques de visas de courts ou moyens sĂ©jours. Cette caution serait rendue une fois le retour effectuĂ©.
France.-
  • L’UMP souhaite responsabiliser tous les acteurs pour adapter l’immigration Ă  nos besoins. « Nous souhaitons que les partenaires sociaux soient associĂ©s Ă  la rĂ©flexion sur l’immigration lĂ©gale et le travail ai sein d’une ConfĂ©rence nationale sur l’immigration», propose Jean-François CopĂ©. Cette confĂ©rence accueillerait Ă©galement les acteurs politiques, Ă©conomiques, associatif et administratifs, ce pour dĂ©terminer les prioritĂ©s, les bonnes pratiques et les demandes Ă©ventuelles en main d’Ɠuvre par secteur.
  • De mĂȘme l’UMP souhaite que les employeurs soient plus impliquĂ©s dĂšs qu’ils font appel Ă  des travailleurs immigrĂ©s en contribuant Ă  leur bonne intĂ©gration dans la sociĂ©tĂ© française par la prise en charge de tout ou partie des dĂ©penses de la collectivitĂ© pour former le nouvel arrivant (langue, respect des valeurs rĂ©publicaines…).
  • Pour l’UMP, parti des droits et des devoirs, l’obtention de droits (prestations sociales, Ă©cole publique gratuite, accompagnement personnalisĂ© lors de recherche d’emploi…) est liĂ©e au respect des rĂšgles des lois de la RĂ©publique. L’UMP propose ainsi de conditionner les prestations sociales au respect des obligations scolaires et celles des contrats d’accueil et d’intĂ©gration, de porter de 18 Ă  24 mois la durĂ©e de sĂ©jour minimal avant de pouvoir bĂ©nĂ©ficier du regroupement familial qui sera conditionnĂ© par le respect des lois de la RĂ©publique.
A cette question sensible et difficile qu’est l’immigration, l’UMP a rĂ©pondu par cette convention aboutissement de plusieurs mois de travail au sein des fĂ©dĂ©rations, clubs politiques, think-tanks, groupes parlementaires …

Les propositions que nous formulons se veulent pragmatiques et concrĂštes, loin des propos choquants du Front national qui fait de l’immigration une rente de situation en dĂ©nonçant les problĂšmes sans jamais apporter de solutions.

Quant au PS, il cultive comme Ă  l’accoutumĂ©e son ambigĂŒitĂ© en critiquant notre politique au niveau nationale mais en prenant bien soin au niveau local, comme Bertrand DelanoĂ«, maire de Paris, de faire Ă©vacuer par les forces de l’ordre un gymnase oĂč des ressortissant tunisiens avaient trouvĂ© refuge au lendemain de la rĂ©volution dans leur pays.

Pour sa part l’UMP reste fidĂšle Ă  ses valeurs, convictions dans un esprit de responsabilitĂ© et de gĂ©nĂ©rositĂ©.


Bien Ă  vous,

mardi 5 juillet 2011

*BREF APERCU : CONVENTION "Bataille pour l'Emploi : Les Clés de la Réussite"...UMP* France



L'UMP a dĂ©voilĂ© 42 propositions au cours de  sa Convention,

"Bataille pour l'Emploi : les ClĂ©s de  la rĂ©ussite",

qui a eu lieu le 3 Mai 2011, 

de 15h30 Ă  19h00 Ă  l'HĂŽtel MĂ©ridien-75017 Ă  Paris.

Les mesures en faveur de la croissance des PME et de  l'emploi.

Les PME :

 Pour leur permettre de  grossir, le parti majoritaire propose d'abord d'agir sur leur  financement. Il veut mieux cibler le dispositif ISF-PME, faire d'OsĂ©o  une vĂ©ritable banque publique d'investissement et d'aide Ă  l'export -  capable d'intervenir en fonds propres -, faciliter l'accĂšs des PME aux  marchĂ©s financiers ou encore Ă©largir le crĂ©dit impĂŽt recherche Ă  un  crĂ©dit impĂŽt innovation.


Formation en alternance dĂšs 14 ans

 Dans  la continuitĂ© du travail de FrĂ©dĂ©ric Lefebvre et des assises de la  simplification, l'UMP entend par ailleurs accĂ©lĂ©rer la mise en place  d'un guichet unique pour l'ensemble des dĂ©marches des PME, lisser les  effets de seuil et Ă©tendre le prĂ©lĂšvement fiscal et social libĂ©ratoire  de l'auto-entrepreneur aux entreprises de moins de 10 salariĂ©s.

Le "Développement des compétences" :

L'accent est mis sur la  promotion de l'apprentissage, un modĂšle qui a fait ses preuves en  Allemagne. L'UMP souhaite Ă©tendre aux apprentis les avantages consentis  aux Ă©tudiants (activitĂ©s culturelles, transports, collectifs,  restauration), simplifier les contraintes qui pĂšsent sur les contrats  d'apprentissage et le temps de travail des apprentis et autoriser les  jeunes de 14 ans Ă  bĂ©nĂ©ficier du dispositif d'initiation aux mĂ©tiers en  alternance. La formation continue devra, quant Ă  elle, ĂȘtre recentrĂ©e  sur les personnes qui en ont le plus besoin.


L'UMP veut  promouvoir "un nouveau partenariat entre entreprises et salariĂ©s":

Parmi  les mesures proposĂ©es figure une prime versĂ©e Ă  tous les salariĂ©s via  l'extension du chĂšque vacances, quelle que soit la taille de  l'entreprise, l'assouplissement de la participation et de  l'intĂ©ressement, la crĂ©ation d'une prime au mĂ©rite, ou encore la  limitation de la distribution de stock-option...

*Photos : Copyright ©Morgane BRAVO*

Jean François COPE, Secrétaire Général de l'UMP.

 



FrĂ©dĂ©ric LEFEBVRE, SecrĂ©taire d'État, chargĂ© du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du  Tourisme, des services, des Professions libĂ©rales et de la Consommation,  auprĂšs du Ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie.  (Ă  droite)






Xavier BERTRAND, Ministre du Travail, de l’Emploi et de la SantĂ©.       

Jacques Kossowski, Maire de Courbevoie.


Christian JACOB, Président du Groupe UMP à l'Assemblée Nationale.




Nadine MORANO, Ministre auprĂšs du Ministre du Travail, de l’Emploi et de la SantĂ©,  chargĂ©e de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle.


Benjamin LANCAR, Président des Jeunes Populaires.


Jean François COPE,  HervĂ© NOVELLI, Xavier BERTRAND.


*L’UMP "ne change ni de cap, ni de stratĂ©gie"* 



A SUIVRE...!



Bien Ă  vous,

Morgane BRAVO


*BREF APERCU : UMP « Les normes vont-elles tuer les libertĂ©s des Français ? De l'air !»*


BREF APERCU :

*Photos : Copyright ©Morgane BRAVO*


*Convention des RĂ©formateurs LibĂ©raux sur le thĂšme « Les normes vont-elles tuer les libertĂ©s des Français ? De l'air !», le 2 mars Ă  l'AssemblĂ©e nationale*

Hervé NOVELLI, Président des Réformateurs


  
Eric ZEMMOUR, Journaliste.

Jean-François COPE, Secrétaire Général de l'UMP.

 
 Jean-François COPE, SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral de l'UMP.


Eric Zemmour, Journaliste.



***Devant des membres de l’UMP, Eric Zemmour appelle Ă  la suppression des lois mĂ©morielles...InvitĂ© par les parlementaires UMP du club des RĂ©formateurs sur le thĂšme de l’accumulation au fil des ans de normes, le journaliste Eric Zemmour  a fait salle comble Ă  l’AssemblĂ©e nationale..

Des militants et des dĂ©putĂ©s de la majoritĂ© ont attentivement Ă©coutĂ© le chroniqueur, qui a fustigĂ© son jugement, dĂ©crit comme une atteinte Ă  la libertĂ©. Critiquant le «politiquement correct», il a appelĂ© l’UMP Ă  supprimer la Halde, la haute autoritĂ© contre les discriminations, tout comme le dĂ©lit d’incitation Ă  la haine raciale, ou encore les subventions pour les associations anti-racistes.

Éric Zemmour a enfin appelĂ© Ă  la suppression des lois mĂ©morielles – la loi Gayssot, tendant Ă  rĂ©primer tout propos raciste, antisĂ©mite ou xĂ©nophobe, la loi Taubira, sur la reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l’humanitĂ©, la loi sur la reconnaissance du gĂ©nocide armĂ©nien, et enfin celle qui mentionnait des «aspects positifs» de la colonisation.

Le discours du journaliste polĂ©mique a Ă©tĂ© trĂšs applaudi par l’assemblĂ©e. EtaiĂ©nt notamment prĂ©sents Jean-François CopĂ©, SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’UMP, HervĂ© Novelli, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral adjoint du parti de la majoritĂ©, le dĂ©putĂ© Christian Vanneste... (Moi mĂȘme ;-) Le nouveau ministre de la DĂ©fense, GĂ©rard Longuet, a fait un court passage durant le discours.

"On a dĂ» refuser du monde !" s’est rĂ©joui le chef de file des rĂ©formateurs libĂ©raux, HervĂ© Novelli, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral adjoint de l’UMP, pour leur convention conclue par le SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral de l'UMP, Jean-François CopĂ©, Ă  l’AssemblĂ©e nationale.


FELICITATIONS! UN SUCCES...!!!

Convention des RĂ©formateurs LibĂ©raux sur le thĂšme : « Les normes vont-elles tuer les libertĂ©s des Français ? De l'air !»  


Bien Ă  vous,
Morgane BRAVO